29/09/2012

Soutien aux enfants

Soutien aux enfants

 

fille_loup[1]-blog-enfants.jpg

Le Bâton et les enfants du Pérou :

https://www.facebook.com/groups/528907000458096/

le Bâton et les enfants d'Equateur :

https://www.facebook.com/groups/lesenfantsdequateur/

 

 

304424_455531674486881_1202155386_n.jpg

 

 

11:07 Écrit par baton paroles dans général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Notre association : Le Bâton de Paroles

Notre association : Le Bâton de Paroles

 

GetAttachment-squaw.jpg-vidéoPub-Baton.jpg

logojx0_jpg-baton.jpg-VidéoPub-Baton.jpg

wj2CE.tmp.jpg-VidéoPub-Baton.jpg

k6aCA.tmp.jpg-VidéoPub-Baton.jpg

bisonblanc[1].jpg-VidéoPub-Baton.jpg

r64CD.tmp.jpg-VidéoPub-Baton.jpg

pytCF.tmp.jpg-VidéoPub-Baton.jpg

fille_loup[1].jpg-VidéoPub-Baton.jpg

indiensbufalo.jpg-blog.jpg-VidéoPub-Baton.jpg

0802161251442350190.jpg-VidéoPub-Baton.jpg

banniere%20wowahwa%20fixe[1].jpg

 

 

10:41 Écrit par baton paroles dans général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/09/2012

Les Tlingits

Les Tlingits

 

Les Tlingits sont une nation autochtone d'Amérique du Nord. Ils occupent l'Alaska Panhandle, un territoire qui comprend la zone côtière du sud-est de l'Alaska et les îles qui lui font face.

Culture :
Ils ont développé une culture complexe basée sur la chasse et la cueillette dans les forêts tempérées humides de la région. Regroupée en dix-huit groupes locaux ou tribus, la société tlingite est hiérarchisée. Avec un système matrilinéaire, elle comprend des nobles (chefs de clan et de lignage et parents immédiats), des gens du commun et des esclaves. Durant la seconde moitié du XIXe siècle, les "casques-heaume ", appelés aussi "masques de tête", étaient portés lors de danses rituelles. Cette pièce, sculptée dans un nœud de bois évidé, représente une femme dont la lèvre inférieure est munie d'un labret, insigne de noblesse. Peut-être le masque incarnait-il son esprit. Il aurait eu alors une fonction protectrice auprès des guerriers tlingit. Outre un esprit protecteur, ou le blason familial, le heaume pouvait aussi figurer un animal (ours ou lion de mer) que les Tlingit admiraient pour leur agressivité, qualité exemplaire du guerrier. Les Tlingit se servent des mêmes symboles sur leurs totems que sur leurs coiffes et leurs masques guerriers polychromes.

La langue tlingite est connue non seulement pour sa grammaire complexe mais aussi pour utiliser certains phonèmes que l'on n'entend pas dans la presque totalité des autres langues.

Premiers contacts avec les Européens :
Les premiers contacts avec les Européens datent des expéditions maritimes russes, espagnoles et britanniques dans cette région vers la moitié du XVIIIe siècle. De nombreux explorateurs entrèrent ainsi en contact avec les Tlingits. La plupart de ces échanges furent amicaux, malgré certaines craintes européennes. Les Tlingit apprécièrent assez rapidement le troc avec les produits européens. Dans l'ensemble, les Européens furent assez impressionnés de l'aisance des Tlingits.

Le premier contact date sans doute de 1741 lors de la deuxième expédition du Kamtchatka de Vitus Bering avec Alexei Tchirikov. Le navire de Vitus Bering fut séparé de celui de Tchirikov et atteint Kayak Island. Cependant Tchirikov lui navigua jusqu'aux côtes occidentales de l'archipel Alexandre. Il perdit deux canots avec leurs hommes vers le détroit Lisianski au nord de l'île Chichagof. En les cherchant, Tchirikov rencontra les Tlingit qu'il estima hostiles et retourna vers l'ouest.

En 1744, Juan José Pérez Hernández fut envoyé par le vice-roi de la Nouvelle-Espagne, Antonio María de Bucareli y Ursúa, pour explorer la côte Pacifique avec l'objectif d'atteindre les 60 degrés de latitude nord pour repérer d'éventuels établissements russes et réclamer le pays pour l'Espagne. Il était accompagné par Fray Juan Crespi et Fr. Tomás de la Peña Suria (ou Savaria), ce dernier a exécuté un certain nombre de dessins qui constituent aujourd'hui des témoignages inestimables sur la vie Tlingit dans la période précoloniale.

Tlingit_women_and_children.jpg

Tlingit_totem_pole.png

 

18:46 Écrit par baton paroles dans général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/09/2012

Sipascancha alta une histoire de coeur

Sipascancha alta une histoire de coeur

SIPASCANCHA ALTA un village au coeur des Andes Péruviennes, Un centre scolaire. L'histoire de la rencontre d'un village Péruvien, d'un homme et d'une association, pour aider les enfants du centre scolaire N° 639.

 

 

18:16 Écrit par baton paroles dans général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/09/2012

Un congelateur pour les vaccins des enfants

Un congelateur pour les vaccins des enfants

Malheureusement, il n'y a rien pour conserver les vaccins, il leur manque juste un petit congélateur. Il leur faudrait seulement 150€, pour cet achat.

C'est très urgent, Les enfants devront être vaccinés contre les maladies et surtout contre la pneumonie et la grippe (malheureusement une enfant de 10 ans est partie très tôt pour manque de vaccin, elle n'était pas vaccinée à temps), c'est pour cela que nous demandons de l'aide pour pouvoir acheter le congélateur et ainsi pouvoir garder les vaccins, TOUS ENSEMBLES NOUS ARRIVERONS, MERCI A TOUS.

La campagne pour récolter les dons pour le conservateur pour les vaccins des enfants de Sipascancha au Pérou est officiellement lancé.
 
Nous recueillons l'argent afin de l'envoyer au pérou pour que l'école puisse acheter ce petit congelateur et ainsi conserver les vaccins des enfants.
 
Je vous rappelle que les dons doivent être envoyés par chèque libellés au nom de "Le bâton de paroles" et envoyé à :

Le bâton de paroles
Maison des associations
Place Bessières
46000 CAHORS

Vous recevrez par retour de courrier l'attestation pour les impots.
Nous vous remercions par avance. Les dons seront transmis à cette école évidement.
 

304424_455531674486881_1202155386_n.jpg

216055_454145447958837_2101709171_n.jpg

221993_453798401326875_741443096_n.jpg

418904_454145171292198_1153690911_n.jpg

527035_454144491292266_388481413_n.jpg

538813_454146344625414_1027902036_n.jpg

546699_456379404402108_1366498051_n.jpg

562845_454144284625620_880823451_n.jpg

576844_456376624402386_1562553064_n.jpg

562863_454142741292441_929279634_n.jpg

304508_454142351292480_2077936243_n.jpg

422260_454143201292395_1708938896_n.jpg

426595_454145731292142_673388804_n.jpg

400382_454142921292423_412021984_n.jpg

Et oui c'est la rentrée !!!

Quelques photos de ces enfants qui ont besoin de vous.

http://www.facebook.com/groups/492978270712617/

Lien du groupe sur la page Facebook

 

11:25 Écrit par baton paroles dans général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

L'école de Sipascancha Alta

L'école de Sipascancha Alta

Dans ce village un centre scolaire qui malheureusement manque de tout, et nous avons décidé que nous ne pouvions pas laisser ces enfants dans cette situation.

Un homme Vicente Granell Lopez nous a présenté ce village et ses enfants en fevrier 2012, depuis le bâton de paroles organise des campagnes pour récolter de l'argent et acheter ce qui manque à ces enfants.
Il y a un Homme, oui avec un grand H qui est un précurseur dans l'aide apporté aux enfants de Sipascancha, Vicente Granell Lopez un Espagnol venu de Valence, qui depuis des années aide ce centre scolaire.

En Fevrier 2012 nous avions fait une action (plus localisé) et avons envoyé à Cusco 150 €, qui a aidé à l'achat d'une cuisine semi professionnelle, en juin dernier nous avons envoyé 200€ qui ont permis d'acheter des médicaments, Une fois la somme réunie, je l'envoie directement à Cusco.

 

196817_454138787959503_1463012446_n.jpg

216936_454143611292354_1362557901_n.jpg

206053_454144077958974_1260965282_n.jpg

295202_454139757959406_389940313_n.jpg

255550_454140114626037_1716361151_n.jpg

291984_454149371291778_1511517607_n.jpg

394375_454141317959250_1598754575_n.jpg

402946_454145931292122_1737757008_n.jpg

424589_454147537958628_1462120275_n.jpg

577113_454150261291689_927895079_n.jpg

551633_454151084624940_552354063_n.jpg

555735_454142511292464_149907537_n.jpg

580095_454140981292617_1731418951_n.jpg

291899_454141991292516_551994473_n.jpg

526117_454144914625557_1923996234_n.jpg

Quelques photos de l'école et des équipements ainsi que de l'institutrice et de Vicente

 

11:01 Écrit par baton paroles dans général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Sipascancha Alta au Pérou

Sipascancha Alta au Pérou

 

Sipascancha Alta est un village situé au dessus de Cousco au Pérou. Au coeur de ce village il y a un centre scolaire.

Ce petit village des Andes Péruviennes. Sipascancha est à 100 Km de Cuzco, la route pour y accéder est un chemin de terre, ce qui fait qu'avec une bonne voiture cela fait 2h de voyage.

Le gouvernement Péruvien a permis la construction d'un centre médical, mais ne l'a équipé que de table et de chaises (c'est un peu limite pour un centre médical, il manque là l'essentiel).

 

292068_454157057957676_376292964_n.jpg

260438_454156661291049_1099767100_n.jpg

295224_454155294624519_1883559745_n.jpg

375822_454154061291309_1578105742_n.jpg

400417_454157194624329_1161843209_n.jpg

421651_454155607957821_1862202574_n.jpg

424196_454155421291173_247541045_n.jpg

551833_454156051291110_1450993506_n.jpg

582562_454156864624362_1951609874_n.jpg

556405_454154777957904_1614076656_n.jpg

Quelques photos de ce petit village et des alentours

 

 

10:38 Écrit par baton paroles dans général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Cuzco au Pérou

Cuzco au Pérou

 

Cuzco ou Cusco (du quechua « Qusqu ») est une ville du sud-est du Pérou au milieu des Andes. C'est la capitale du département de Cuzco.

Cuzco est une ville d'altitude (environ 3 400 m) d'une taille modérée, avec environ 300 000 habitants. Cuzco fut la capitale des Incas et a été longtemps un carrefour sur l'axe économique transandin mais s'est endormie quand l'activité commerciale s'est tournée vers Lima.

Cuzco possède un aéroport (Aéroport international Alejandro Velasco Astete)

Cuzco fut la capitale de l'empire Inca (Tawantinsuyu).

La légende veut que la ville ait été fondée au XIe siècle ou au XIIe siècle par Manco Capac et Mama Ocllo après leur « naissance » dans le lac Titicaca. Avant l'arrivée des conquistadors, la ville était partagée en quatre quartiers, occupés par les Incas et des ressortissants des tribus de leur empire. Les principaux monuments dataient de l'Inca Pachacutec.

On peut encore admirer les murs incas originels dans certaines rues de la ville ou même le temple du Soleil, Qorikancha, de nouveau révélé au monde après le tremblement de terre de 1950. En effet sur les fondations de ce temple avait été bâti le couvent Santo Domingo, fortement endommagé par le séisme.

Après avoir détruit une bonne partie de la ville en 1534, les Espagnols y érigèrent une cathédrale au XVIe siècle.

La ville perdit de son importance au profit d'Arequipa, mais la découverte du Machu Picchu en 1911 relança son essor au profit du tourisme. On peut en effet y trouver bon nombre de guides et d'excursions vers le Machu Picchu et la vallée sacrée autour de la plaza de Armas.

La ville de Cuzco, bien que située à une latitude voisine de l'équateur, bénéficie d'un climat tempéré en raison de son altitude très élevée. On distingue une saison sèche s'étendant de mai à septembre, juin étant le mois le moins arrosé avec 2,4 mm de précipitations, et une saison humide s'étendant d'octobre à avril, janvier étant le mois le plus arrosé, avec 160 mm de précipitations. Les nuits sont plus fraîches durant la saison sèche que durant la saison humide en raison de la sécheresse de l'air et de l'absence de nébulosité.

la forteresse de Sacsayhuamán (XVe siècle). Ce site, situé à deux kilomètres au-dessus de Cuzco, est impressionnant par ses trois énormes murs faits de pierres énormes assemblées dans le plus pur style Inca : sans mortier et avec un ajustement parfait. Certaines pierres font près de 6 m de haut pour presque autant de large. Sur ce site a lieu tous les ans la fête de l'Inti Raimi, fête du soleil à la mode Inca. Elle rassemble des milliers de touristes ; c'est la deuxième fête d'Amérique du Sud.

le site de Qenko. Ce site archéologique est situé à 6 km de la ville de Cuzco et à 3 580 m d'altitude. En quechua, Qenko (aussi écrit Kenko, Kenco, Quenko ou Q'enko) signifie « labyrinthe ». Le labyrinthe de Qenko est caractérisé par ses canaux en zigzag et sa pierre placée au centre à la façon d'un autel. Il s'agit possiblement d'un lieu de culte où jadis les Incas adoraient le Soleil et la Lune.

le site de Puca Pucara (ou Pukapukara). Ce site est une construction inca dont les pierres paraissent rougeâtres. En fait, Puca Pucara signifie « fort rouge » en quechua. Il est probable que cet édifice ait servi de poste de garde ou de chasse au temps de l'Empire inca.

le site de Tambomachay. Ce site est connu pour ses canaux et chutes d'eau qui démontrent l'aptitude qu'avaient les architectes et les ingénieurs hydrauliques incas. Ce lieu est réputé être un centre de culte et d'hommage à l'eau.

le site de Raqchi

le site de Pisac

 

800px-PlazaDeArmasCusco.jpg

799px-FinCenCusco.jpg

799px-CatedralDeCusco.jpg

PlazaRegocijo.jpg

401px-Qenko_Archaeological_site_-_snake.jpg

 

10:22 Écrit par baton paroles dans général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |